camille

de Boris Lojkine

avec Nina Meurisse, Fiacre Bindala, Bruno Todeschini

FRANCE – 2019 – 1H30

mer 13jeu 14ven 15sam 16dim 17lun 18mar 19
18:00
20:45
18:00
20:45
18:00

Jeune photojournaliste éprise d’idéal, Camille part en Centrafrique couvrir la guerre civile qui se prépare. Très vite, elle se passionne pour ce pays et sa jeunesse emportée par la tourmente. Désormais, son destin se jouera là-bas.

Boris Lojkine s’est brillamment emparé de l’histoire de Camille Lepage, jeune femme photo-journaliste morte en 2014. Il plonge d’emblée le spectateur dans la zone de conflit et de guerre civile de Centrafrique, entre 2013 et 2014. Il met en scène une jeune femme qui, grâce à ses photos, veut témoigner de la guerre civile dans un pays qu’elle s’est prise à aimer de toute son âme. Car Camille ne peut s’empêcher de s’attacher à ses sujets, de créer des liens d’amitié. Elle est incapable de prendre de la distance émotionnelle, comme le lui conseillent pourtant ses collègues journalistes masculins sur le terrain. Car Camille c’est d’abord une magnifique histoire de cœur dans laquelle le spectateur est embarqué, sous tension du début à la fin. D’autant que le réalisateur, par ailleurs documentariste qui connait très bien l’Afrique, a réussi une reconstitution d’une grande qualité des faits, des manifestations, du foisonnement et des exactions, mêlant judicieusement des images d’archives. Rarement un film traitant de ce sujet en Afrique a su immerger avec autant de force le spectateur dans la réalité du terrain. Grâce à Nina Meurisse qui incarne Camille de façon remarquable – on lui prédit une nomination aux Césars – Camille est un film rare d’une grande force, dont le curseur d’émotions est au maximum.