ZOMBILLENIUM

Zombillenium
Film d'animation français
Réalisé par Arthur de Pins Alexis Ducord
2017 - 1h18 - dès 6/7 ans
 
A partir du 1er novembre
 
 
Dans le parc d’attractions d’épouvante Zombillénium, les monstres ont le blues. Non seulement, zombies, vampires, loups garous et autres démons sont de vrais monstres dont l’âme appartient au Diable à jamais, mais en plus ils sont fatigués de leur job, fatigués de devoir divertir des humains consuméristes, voyeuristes et égoïstes, bref, fatigués de la vie de bureau en général, surtout quand celle-ci est partie pour durer une éternité... Jusqu'à l'arrivée d'Hector, un humain, contrôleur des normes de sécurité, déterminé à fermer l’établissement. Francis, le Vampire qui dirige le Parc, n’a pas le choix : il doit le mordre pour préserver leur secret. Muté en drôle de monstre, séparé de sa fille Lucie, et coincé dans le parc, Hector broie du noir... Et si il devenait finalement la nouvelle attraction phare de Zombillénium ?
 
Un film d’horreur pour les enfants ? Les plus jeunes en rêvaient, Arthur de Pins et Alexis Ducord l’ont fait ! Quelle idée géniale que de mettre en scène, pour le jeune public, des vampires, des zombies et des squelettes, dont le boulot consiste à faire peur aux visiteurs d’un parc d’attraction ! Une double lecture permettra également aux adultes d’apprécier ce film ; cette comédie familiale a aussi des petits airs de lutte des classes et dénonce les inégalités sociales. Les vampires sont beaux et charmeurs, dispensés de tâches trop lourdes, tandis que les zombies, malheureusement laids, se voient attribuer toutes les missions les plus ingrates. L'univers graphique de la bande dessinée éponyme d’Arthur de Pins, dont est adapté le film, a été parfaitement respecté et pour la musique, Arthur de Pins et Alexis Ducord ont fait appel à Mat Bastard, le chanteur du groupe « Skip the Use », ce qui donne un caractère très Rock’n’roll au film.
Cette comédie familiale fait finalement plus rire que peur. Les spectateurs de tous âges, à partir de 7 ans, sauront apprécier ces monstres au grand coeur, condamnés à distraire les humains éternellement... pour leur plus grand bonheur ! BENSHI