Prochainement

GUY

GUY
Film français de Alex Lutz
2018 - 1h41
Avec Alex Lutz, Tom Dingler, Pascale Arbillot
 


Du 12 au 18 septembre
Gauthier, un jeune journaliste, apprend par sa mère qu'il serait le fils illégitime de Guy Jamet, un artiste de variété française ayant eu son heure de gloire entre les années 60 et 90. Celui-ci est justement en train de sortir un album de reprises et de faire une tournée. Gauthier décide de le suivre, caméra au poing, dans sa vie quotidienne et ses concerts de province, pour en faire un portrait documentaire.
 
Parabole sur le temps qui passe autour d'un personnage plus touchant que ringard, Guy éblouit d'abord par la spectaculaire interprétation du réalisateur-comédien Alex Lutz. L'homme que l'on découvre dès les premières secondes du film ressemble étrangement à Alex Lutz. Il pourrait être son père, portant les stigmates de l'approche de la vieillesse. Guy Jamet paraît bien là, devant nous, pesant de tout son âge et de toute sa déception. Et le choix de traiter le sujet sous la forme un peu bancale du documentaire accroît le réalisme de l'intention. Mixte des chanteurs français d'époque, Alex Lutz nous fait partager son infinie tendresse pour Guy, prisonnier de son personnage de chanteur, empêtré dans le souvenir d'une gloire disparue. Une réussite.
 
mer 12
jeu 13
ven 14
sam 15
dim 16
lun 17
mar 18
20H45 14H30 15H00 21H00 18H00 16H00 20H45
 

UNDER THE SILVER LAKE

UNDER
Film américain de David Robert Mitchell
2018 - 2h19 - VOST
Avec Andrew Garfield, Riley Keough, Topher Grace
 


Du 12 au 18 septembre
À Los Angeles, Sam, 33 ans, sans emploi, rêve de célébrité. Lorsque Sarah, une jeune et énigmatique voisine, se volatilise brusquement, Sam se lance à sa recherche et entreprend alors une enquête obsessionnelle surréaliste à travers la ville. Elle le fera plonger jusque dans les profondeurs les plus ténébreuses de la Cité des Anges, où il devra élucider disparitions et meurtres mystérieux sur fond de scandales et de conspirations.
 
En compétition officielle à Cannes, Under the silver lake a tout pour s'imposer comme un objet cinématographique culte. En 2014, Davit Robert Mitchell avait conquis le public avec un film de genre brillant, It follows. Dans celui-ci, le réalisateur dépeint un Los Angeles atemporel, ultra référencé et dont les plans méticuleusement travaillés sont accompagnés d'une bande son  ensorcelante. Entre Hitchcock (dont à s'amuse à trouver les références) et David Lynch, la mise en scène joue sur le questionnement de la réalité entre ce que Sam perçoit et ce qui relève de divagations. Un thriller formellement jouissif, Under the silver lake se lit également comme le miroir d'une époque fascinée par les artifices de la culture populaire.
 
mer 12
jeu 13
ven 14
sam 15
dim 16
lun 17
mar 18
18H00   21H00 18H00 20H30   18H00
 

WOMAN AT WAR

woman
Film islandais de Benedikt Erlingsson
 


Les 17 et 18 septembre
Halla, la cinquantaine, déclare la guerre à l’industrie locale de l’aluminium, qui défigure son pays. Elle prend tous les risques pour protéger les Hautes Terres d’Islande… Mais la situation pourrait changer avec l’arrivée inattendue d’une petite orpheline dans sa vie…
 
Woman at war est un nouveau genre de film militant, de ceux qui vous font rire avant de vous faire réfléchir. Le combat pour l’environnement passe après le burlesque des situations que traverse cette Don Quichotte de la mondialisation. Et puis, une histoire personnelle vient transcender le combat politique. Il lui faut choisir à cette Amazone islandaise : devenir mère ou horsla-loi. La réponse vaut le détour. Menée par l’énergique Halldora Geirharosdottir, le film est un bijou de folie. Avec ce petit grain supplémentaire et original apporté par l’irruption des musiciens dans les scènes alors que retentit la musique du film. PREMIÈRE
 
mer 12
jeu 13
ven 14
sam 15
dim 16
lun 17
mar 18
           20H45 15H00
 

HOTEL TRANSYLVANIA 3 : des vacances monstrueuses

ht
Film d'animation américain de Genndy Tartakovsky
2018 - 1h35 - dès 6 ans

 


Du 12 au 18 septembre
Notre famille de monstres préférée embarque pour une croisière de rêve afin que Drac puisse enfin souffler un peu et savourer des vacances au lieu de s’occuper de tout le monde à l’hôtel. Tout s’annonce à merveille pour la petite famille, entre matchs de volley monstres, excursions exotiques et séances de bronzette au clair de lune… Mais les vacances idéales prennent un tour inattendu lorsque Mavis se rend compte que Drac est tombé sous le charme de la mystérieuse Ericka, la capitaine humaine du navire, dont le secret les menace tous…
 
 
mer 12
jeu 13
ven 14
sam 15
dim 16
lun 17
mar 18
15H00     15H00 15H000    
 

EVERYBODY WANTS SOME !!

every
Film américain de Richard Linklater
2018 - 1h55 - VOST
avec Blake Jenner, Ryan Guzman, Tyler Hoechlin
 


Séance spéciale en présence de François Bégaudeau
 VENDREDI 14 SEPT à 9H30
Dans les années 80, suivez les premières heures de Jake sur un campus universitaire. Avec ses nouveaux amis, étudiants comme lui, il va découvrir les libertés et les responsabilités de l’âge adulte. Il va surtout passer le meilleur week-end de sa vie…
 
Le réalisateur de Boyhood, Richard Linklater, chef de file du cinéma indépendant américain filmait en 2016 une comédie jubilatoire. Il y dresse les portraits de gamins plus où moins en passe de devenir des adultes, à une époque où l’insouciance des seventies résonnait encore dans les premières années d’une décennie qui allait par la suite devenir celle du Disco et de l’Amérique de Reagan. Everybody wants some !!, littéralement "Tout le monde en veut un peu", soit l’histoire d’une bande de joueurs de baseball qui n’ont que deux choses en tête : le sport, et les filles mais dont le panache en fait les petits héros d'une cause..la leur. Nostalgique et d'une infinie tendresse, Everybody wants some ! où la célébration d'une forme d'insouciance en voie de disparition.
 
Séance spéciale dans le cadre des 20è Vendanges de Malagar : avoir 20 ans
Carte Blanche à François Bégaudeau en sa présence suivi d'une discussion sur son oeuvre et son rapport au cinéma
VENDREDI 14 SEPTEMBRE 9H30
 
François Bégaudeau : écrivain, critique littéraire, scénariste. Auteur de "Entre les Murs" qui sera porté à l'écran en 2008 par Laurent Cantet, Palme d'Or à Cannes. François Bégaudeau y interprète son propre rôle.
En partenariat avec le Centre François Mauriac
 

LES ANGES DU PECHE

Ê
les anges du pch affiche
Film français de Robert Bresson
1943 - 1h36 - N&B
avec Renée Faure, Jany Holt, Silvia Monfort
 

 "des monuments du cinéma"
Séance spéciale suivie d'un débat avec ACF Aquitania
 SAMEDI 8 SEPT à 17H
 
Billet visite château + film
 
Giraudoux à l’écriture du 1er film de Bresson : tragédie chez les sœurs de Béthanie, la congrégation inspirée au père Lataste en 1865 par les détenues du château-prison de Cadillac.
Tout Bresson est déjà là, dans ce premier film : dépouillement, sobriété des dialogues, précision des cadres et rigueur extrême du montage sont les caractéristiques d’une œuvre aussi célèbre que trop souvent méconnue. Plus encore qu’un sacré film, Les Anges du péché est un film sacré. Non pas parce qu’il met en scène des religieuses, mais parce qu’on y sent la trace de l’absolu.
Profitons de la rétrospective consacré à Robert Bresson à la Cinémathèque française pour découvrir son premier film, une rareté en salle.
 
Cette séance sera suivie d’un débat animé par Catherine Lacaze-Paule, (psychanalyste, ECF-AMP), ainsi que par, Pierre-Jacques Dusseau (de l’ACF-Aquitania), Sylvain Macalli (psychologue ACF-Aquitania) et Danièle Laufer (psychanalyste, ECF-AMP, responsable de l’atelier de criminologie lacanienne).
 
SAMEDI 8 SEPTEMBRE 17H

Avant la séance : exposition photographique « Détenues » de Bettina Rheims au château de Cadillac.

Tarif spécial « visite + film » : 9€ adulte / 5€ -18ans (Vente au château à partir de 14h)